Sat   23 Sep 2017   Search
Quatuor: pas de conditions préalable au dialogue sur la mise en oeuvre des 13 demandes
12 : 38 AM - 11/09/2017
Manama, le 7 septembre (BNA): Bahreïn, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et l'Égypte ont déclaré, tout en appréciant la médiation de Son Altesse l'Emir du Koweït, ses efforts louables pour rediriger les autorités qatariennes vers le bon chemin, ainsi que sa déclaration sur la volonté du Qatar de satisfaire les 13 demandes et de négocier, que le dialogue sur la mise en œuvre desdites demandes ne doit pas être conditionnée.


Les quatre pays ont ajouté qu'ils ont regretté la déclaration de l’Emir de Koweit sur le succès de la médiation dans l'arrêt de l'option militaire et ont souligné que l'option militaire n'était et ne sera considérée en aucun cas.

La crise avec le Qatar n'est pas un conflit limité au Golfe, mais en fait, il s'étend à de nombreux pays arabes et islamiques qui ont déclaré leur position concernant l'interférence du Qatar dans les affaires intérieures des autres pays et son soutien au terrorisme, a déclaré le Quatuor.

La crise s'étend également à de nombreux autres pays du monde qui n'ont pas été en mesure de déclarer leur position, et ce en raison de la pénétration interne du Qatar dans leurs sociétés, ce qui les inquiète sur les conséquences possibles, notamment que le Qatar a des précédents dans le soutien des attaques terroristes et le financement du terrorisme, ainsi que sa ideologie extrémiste et son discours de haine.

Le Quatuor a ajouté que les déclarations du ministre des Affaires étrangères du Qatar suite à celles de SAR l'Emir du Koweït, confirment le rejet du dialogue par le Qatar, à moins que les mesures de boycott prises par les quatre pays pour protéger leurs intérêts légaux et politiques soient levées.

Les conditions préconisées par le ministre confirment le manque de sérieux du Qatar en matière de dialogue, de lutte et de fin de financement du terrorisme et d'interférence dans les affaires intérieures d'autres pays.

Le Quatuor a déclaré qu'ils apprécient la position du président américain Donald Trump et son affirmation ferme selon laquelle la seule façon de résoudre la crise est de mettre un terme au soutien et au financement du terrorisme, ainsi que sa réticence à résoudre la crise, à moins que ce but est atteint.




K.L
Number of readings : 471        Last updated : 12 : 38 AM - 11/09/2017